NOTRE ENQUETE dans l’horreur d'un des plus gros élevages de truies reproductrices du sud-ouest

LE 8 DECEMBRE 2023, Un des plus gros élevages de truies reproductrices des Landes est épinglé par dEUX anciens employés. Amoncellement de cadavres de porcelets, truies qui tombent dans la fosse à lisier, toiture qui s’effondre… la liste des horreurs est longue !

futur a écrit à la préfète des landes pour lui demander la fermeture immédiate de l'élevage et a lancé une pétition.

Dans cet élevage il y a des cadavres de porcelets partout : dans les couloirs, dans les cases, dans les brouettes. Un ancien salarié témoigne de l’obligation de “claquer” les porcelets chétifs contre le sol ou les murs. 

Certaines affichent une maigreur alarmante. Et pour cause : d’après un ancien salarié, la machine à distribuer l’aliment tombe régulièrement en panne. 

Sur les images d’enquête, une truie morte depuis plusieurs jours n’a pas pu être évacuée : son cadavre se décompose au milieu de ses congénères. 

Sur une autre vidéo, les ouvriers, n’ayant pas de matériel sont contraints de traîner à la corde, le cadavre d’une truie de 500 kg, dans le couloir pour l’amener au bac d'équarrissage. 



le 26 décembre 2023, l'association FUTUR diffuse, en exclusivité, une nouvelle vidéo alarmante. 

Il s'agit du témoignage d'un électricien qui est intervenu dans l'élevage en novembre 2022. il avait pu y filmer des situations de maltraitances et un état de saleté inquiétant. 

d'après lui, la situation sur place est tellement catastrophique qu’il faudrait purement et simplement “raser” cet élevage. 


le 12 JANVIER 2024, futur diffuse une troisième vidéo. 

Cette fois ci, ce sont DEUX ANCIENS Salariés de l'élevage qui témoignent des pressions et des conditions de travail endurées il y a plus de 20 ans déjà.

Choqués de voir que la situation n'a absolument pas changée, ils ont décidé de témoigner a leur tour.


Suite à ces alertes, La Préfecture des Landes a annoncé une série de mesures d'urgence pour mettre aux normes l'élevage sous un mois. 

C'est insuffisant.

Comment est-ce possible de laisser des animaux dans ces conditions déplorables ? 

Comment envisager qu’un élevage de milliers d’animaux puisse répondre au bien-être animal ? 

Quelque soient les travaux effectués dans cette ferme usine, les truies y resteront enfermées à vie, inséminées à tour de bras; les porcelets chétifs continueront d’être claqués au sol, les survivants seront castrés, on leur coupera la queue sans anesthésie… 

C’est la raison pour laquelle la seule solution est la fermeture définitif de cet élevage.

Lire le communiqué de presse du 9 janvier 2024 - "Nouveaux témoignages : 20 ans de souffrances chez Novoporc".

Lire le communiqué de presse du 26 décembre 2023 - "Landes : un électricien filme de la maltraitance sur des truies dans l'élevage Novoporc".

Lire le communiqué de presse du 13 décembre 2023 - "Suspension temporaire de l’élevage Novoporc : une douce illusion".

Lire le communiqué de presse du 8 décembre 2023 - "Enquête : l’horreur dans un élevage de truies du sud-ouest dénoncée par d’anciens employés".

Libération, 20 Minutes, RTL, France Bleu, France 3 Nouvelle Aquitaine... Les médias parlent de notre nouvelle enquête !

Découvrir la revue de presse